Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.( Apocalypse 12,11)

L'ancien international nigérian, Taribo West raconte avoir été guidé sur le chemin spirituel pendant les célébrations de la victoire du Nigéria en finale face à l'Argentine aux Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta, aux Etats-Unis.

Atlanta 1996, le déclic

Masakiyo Maezono, du Japon, face à Taribo West, du Nigéria, pendant le match du groupe D de football masculin des Jeux olympiques d'Atlanta entre le Nigéria et le Japon au Citrus Bowl, le 23 juillet 1996 à Orlando, en Floride

CRÉDIT PHOTO,SPORTS NIPPON

 
Légende image,

Masakiyo Maezono, du Japon, face à Taribo West, du Nigéria, pendant le match du groupe D de football masculin des Jeux olympiques d'Atlanta entre le Nigéria et le Japon au Citrus Bowl, le 23 juillet 1996 à Orlando, en Floride

"On était en train de faire la fête et là une jeune femme me tombe dessus et me dit : 'Monsieur, s'il vous plaît quel est votre nom ? Je lui ai dit 'Je suis Monsieur sans nom'", se souvient l'ancien footballeur.

"Elle a dit : 'puis-je savoir où vous vivez ?'. Je lui ai dit 'Je vis nulle part'. Elle est partie contrariée", poursuit Taribo West.

 Comme quelqu'un qui raconte un film, Taribo West continue : "dans le coin de l'œil, j'ai entendu une petite voix et c'est arrivé comme une gifle. Pan ! Pan ! Tourne-toi ! Je me suis tourné !"Selon lui, la voix lui a ordonné de regarder cette femme et d'aller la voir.

 

"Elle m'a dit : 'regarde cette femme' et elle a ajouté : 'va la voir, appelle cette femme et excuse-toi auprès d'elle. Je l'ai envoyée pour toi", explique-t-il.

Se disant que cette injonction ne pouvait venir que du Seigneur, Taribo West a entrepris de rechercher cette femme providentielle qui allait changer sa vie.

L'explosion divine

Taribo West fait partie de cette génération d'or du Nigéria avec les Jay-Jay Okocha, Nwankwo Kanu et autres

CRÉDIT PHOTO,CAPTURE D'ECRAN/BBC

 
Légende image,

Taribo West fait partie de cette génération d'or du Nigéria avec les Jay-Jay Okocha, Nwankwo Kanu et autres

Toutefois, Taribo West se rappelle que la chrétienne évangéliste de la fête d'Atlanta qui lui avait rendu visite lui avait signalé que "fréquenter une jeune femme c'était comme être avec un diable déguisé".

"Lorsque cette sœur est venue tout droit de l'Amérique, elle m'a dit 'écoute, celle-là, c'est une agente envoyée de l'enfer pour détruire quoique je fasse", raconte-t-il.

C'est alors qu'il entreprit de prier avec les deux femmes pour remercier le seigneur.

"Tout à coup, le pouvoir de Dieu a heurté la maison. Quelque chose a explosé. Ensuite ce que j'ai vu, c'est que ce pouvoir a frappé la jeune femme", soutient l'ancien international.

West prétend que la jeune femme a ensuite basculé d'une forme spirituelle à une autre.

"Juste après, le pouvoir de Dieu m'a aussi pris. J'ai vu Dieu face à moi. C'est alors que ma transition a commencé : des terrains aux chaires", nous apprend Taribo West.

Qui est Taribo West ?

Le défenseur nigérian a gagné le trophée des Jeux Olympiques en 1996 à Atlanta aux Etats-Unis

CRÉDIT PHOTO,CAPTURE D'ECRAN/BBC

 
Légende image,

Le défenseur nigérian a gagné le trophée des Jeux Olympiques en 1996 à Atlanta aux Etats-Unis

Taribo West a gagné la Coupe des Jeux Olympiques de football en 1996 à Atlanta avec la génération des Nwankwo Kanu, Jay-Jay Okocha, Emmanuel Amunike, Sunday Oliseh, Viktor Ikpeba, pour ne citer que ceux-là.

Né le 26 mars 1974, Taribo West a eu une carrière honorable de footballeur qui l'a mené en Angleterre, en Allemagne et en France où il a remporté le doublé Coupe-Championnat avec l'AJ Auxerre en 1996.

En 1998, il a remporté avec l'Inter Milan à Paris, la Ligue Europa de l'UEFA.

Titulaire de 44 sélections avec le Nigéria, Taribo West est finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000.

Taribo West était surtout remarqué pour ses coiffures de cheveux souvent colorées à la couleur verte du maillot des Super Eagles. Ce qui lui avait valu le surnom de Tahiti Bob, en référence à ce style de coiffure.

Depuis la fin de sa carrière de footballeur en 2008 (Paykan Tehran FC en Iran) s'est consacré à l'administration de l'église "Shelter in the Storm Miracle Ministries" dont il est le pasteur à Lagos.

 

BBC

Copyright © 2017 Média Christ ι Réalisé et hébergé par RDC Netcom - Média Christ