Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.( Apocalypse 12,11)

C’est le caractère religieux d'un questionnaire qui a fait polémique et suscité son interdiction. Il visait à interroger les élèves du primaire et secondaire sur leurs pratiques religieuses (respect du shabbat, du ramadan, ou du carême notamment) et linguistiques (langue parlée à la maison) et sur celles de leur entourage. On pouvait y lire des questions telles que «Crois-tu en Dieu, Yahvé ou Allah ?». C’est le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, qui avait commandé cette étude à l’Université de Corse. Selon Jean-Guy Talamoni ce questionnaire avait pour but de faire un «état des lieux (…) pour évaluer l’importance de chacun des groupes culturels au sein de la population».

Nombreux élus et syndicats enseignants ont été choqués par le contenu du questionnaire. Le recteur de l’académie de Corse a interdit sa diffusion dans les écoles dépendantes du Ministère de l’éducation nationale. Les lycées agricoles, dépendant du Ministère de l’agriculture, ne sont pas concernés par cette mesure. D’après Le Parisien, le président de l’agglomération de Bastia, François Tatti, serait prêt à saisir le tribunal administratif pour interdire complètement la diffusion du questionnaire.

En France, en vertu d’une loi de 1978, il est interdit d’effectuer des statistiques sur la religion ou l’ethnie des personnes.

Avec Evangeliques.Info

 

Copyright © 2017 Média Christ ι Réalisé et hébergé par RDC Netcom - Média Christ